Fourmis

La fourmi est un des rares insectes vivant en colonies organisées : les fourmilières, (comportant jusqu’à plusieurs centaines de milliers d’individus). Il existe aujourd’hui plus de 14 000 espèces différentes. Au sein de cette fourmilière il peut y avoir une ou plusieurs reines. Les fourmis femelles, les plus nombreuses, deviennent princesses (future reine) ou selon la caste ou le groupe auquel elles appartiennent, ouvrières ou soldats. Elles s’occupent inlassablement de faire vivre la fourmilière en construisant, nettoyant, récoltant de la nourriture, en prenant soin du couvain (ensemble des œufs, larves, nymphes), en préservant le nid des attaques ennemies. Leur durée de vie dépend de l’individu : le mâle meurt après la reproduction, les ouvrières vivent de quelques semaines à un an, la reine plusieurs années.

La fourmi est un des rares insectes également, à posséder des particularités anatomiques qui lui permettent de communiquer au moyen des odeurs, les phéromones. Elles disposent d’antennes qui leur permettent notamment de reconnaître ses ennemis et de trouver de la nourriture.

Dans nos habitations, la fourmi peut s’installer un peu partout, dans les murs, derrière les plinthes ou sous le carrelage, dans les interstices, fissures, conduits ou encore les placards. Elles sont omnivores, friandes de matières sucrées.

En extérieur, les fourmis colonisent les arbres, les dessous de pierres, les monticules ou installent leur nid simplement dans la terre. Les fourmis sont présentes dans presque tous les jardins, vergers et potagers. Sa nuisance est souvent modérée en extérieur, mais peut néanmoins devenir problématique en cas de grosses colonies, proche de votre habitation.

Si vous êtes confrontés à une infestation ou que malgré vos efforts vous n’arrivez pas à  vous en débarrasser, Rah3d vous propose des solutions sans danger pour les hommes et les animaux. N’hésitez pas à nous demander un devis.

Fourmi Pharaon

La fourmi pharaon aime se loger dans les fissures ou les crevasses des murs, des placards, des boiseries, des carrelages. Les fourmis pharaon sont polyphages, c’est à dire qu’elle se nourrit de matières sucrées, de viandes, de fruits, éventuellement de sang et de produits moisis. Les larves sont nourries par les ouvrières et se développent en 1 à 2 mois. 

De 1.5 à 2 mm de long, de couleur jaune brun, avec un abdomen parfois brun

photo de fourmis rah3d
photo de fourmis rah3d

Fourmi noire

Elle nidifie en plein air, et pénètre régulièrement l’habitat du fait de son extrême activité dans la recherche de nourriture.

Très nettement végétarienne, avec des capacités omnivores, elle raffole des aliments sucrés. Dans les jardins elles s’attaquent aux plantes, pratiquant des excavations autour des racines et y asséchant le sous-sol.

De 4 à 5 mm de long et de couleur noire. La reine de couleur brune fait 15 mm de long.

Fourmi charpentière

La fourmi charpentière n’est pas xylophage. À la différence des termites, elle ne mange pas le bois, mais elle le creuse. Elle affectionne tout particulièrement le bois humide et pourri. Elle s’attaque sans distinction aux charpentes, aux escaliers ou aux planchers ce qui entraîne une fragilisation de ces derniers.

Jusqu’à 25 mm de long, de couleur terne, du brun rougeâtre au noir, nuancée de tons de rouge et de jaune

photo de fourmis rah3d

Dégâts :

  • Les fourmis ne sont pas dangereuses pour l’Homme. Cependant, outre les moisissures et germes qu’elle véhicule, la fourmi peut dégrader les denrées par sa présence et ses souillures et y déposer de l’acide formique d’odeur incommodante.
  • Elles peuvent également faire des nids dans le vide sanitaire ou sous les fondations et carrelages mais sans provoquer pour autant de gros dégâts.

Préconisations et solutions :

  • Ranger les aliments, conserver la poubelle fermée, nettoyer soigneusement la cuisine, les coins sombres, humides et chauds fait partie des meilleurs réflexes pour limiter la propagation de ces insectes utiles, devenus nuisibles dans nos espaces de vie.
  • Utiliser des insecticides qui doivent être appliqués dans la fourmilière et dans ses alentours, en s’assurant qu’un film résiduel du produit soit maintenu au niveau des points stratégiques (points d’entrée dans les bâtiments, les fenêtres, les fissures même minimes, les ventilateurs, les conduits et la tuyauterie).
  • Traiter également les jonctions sol/mur, les pistes de fourmis et tous les autres refuges. Des appâts insecticides peuvent également être utilisés autour des points d’entrée.
Vous soupçonné une infestation de fourmis ? N’attendez plus et faites appel à Rhône-Alpes Hygiène 3D, votre expert en prévention et lutte anti parasitaires.