Loir du grenier ou Lérot

Ses oreilles, grandes et bien dégagées confèrent au Loir du grenier ou Lérot une excellente ouïe. Ses yeux sont plutôt gros et saillants et sa vue moyenne. Ses sens gustatifs et son odorat sont très développés. Classé à la fois parmi les rongeurs nocturnes et les arboricoles, il se nourrit essentiellement de graines de toutes sortes, de baies, de fruits et d’insectes. Il s’installe dans les vergers, les parcs ou les jardins, et on peut également le retrouver dans les greniers au sein des maisons, ou dans des bâtiments en construction ou abandonnés. Vivant dans des coins sombres et cachés, il cause des dégâts dans l’environnement de l’homme principalement durant la nuit. Le lérot est un très bon grimpeur. Il vit la nuit dans le noir et niche dans les trous d’arbres, de murs, dans les greniers et sous les combles. Il lui arrive souvent de creuser un terrier dans les bois et dort tant que la température n’atteint pas les 10°. C’est un rongeur qui hiberne jusqu’au printemps. Il se déplace à 150m autour de son petit nid et se nourrit à hauteur de 20 à 30g quotidien de fruits, d’insectes, de limaces, de vers, principalement la nuit.

Dimensions du Loir du grenier ou Lérot

De 12 à 15 cm de long

Queue de 10 à 14 cm avec une touffe à son extrémité. Il pèse entre 80g et 150g.

Pelage marron rouge sur le dos et gris blanchâtre sur le ventre

Dégâts causés par les loirs :

  • Il abime les structures en les rongeant : boiseries, laine de verre, cloisons (risque de sécurité)
  • Il provoque des dégâts dans les jardins en croquant les graines fraichement semées ou en dévorant les fruits, causant ainsi des dommages sur les récoltes d’arbres fruitiers
  • Il est également souvent à l’origine de tapages nocturnes
  • Il consomme et pollue les denrées alimentaires : il fait partie des animaux vecteurs de maladies telles que la salmonellose

Recommandations et conseils :

  • Vous pouvez utiliser un piège permettant leur capture, tel qu’une nasse grillagée anti-loirs : en revanche le lérot est très malin, il pourra le déjouer !
  • Rendez hermétiques tous les endroits par lesquels le lérot pourrait se faufiler, et évitez d’entreposer de la nourriture dans les greniers et combles
  • À l’extérieur de la maison, penser à entretenir régulièrement les plantes grimpantes qui peuvent recouvrir les murs (lierre, par exemple) en les taillant à 1 m en-dessous de l’accès aux combles.
Faites appel à un professionnel pour éradiquer votre problème de lérots !
Rhône-Alpes Hygiène 3D, votre expert en lutte anti-parasitaires.